Tempo et le télétravail

Publié le par TELETRAVAIL

C’est dans le cadre de la semaine pour la qualité de vie au travail que Tempo Territorial organisait à la Bourse du travail de Paris,  sa rencontre du 24 mai 2011 sur le thème : Travailler à distance pour mieux concilier ses temps de vie, avec un point d’interrogation à la fin. Cette conférence débat qui réunissait une cinquantaine de participants dont une majorité d’élus et de cadres territoriaux, s’est déroulée en trois temps après un rappel d’introduction de Lucie VERCHERE (Grand Lyon) sur les enjeux du travail à distance.

C’est d’abord Gérard VALLET le président de l’ANDT (1) qui ouvrait la conférence

2011 05 Bourse du travail

avec un rappel sur les conclusions de la 3e grande enquête de son association, laquelle pour la première fois s’ouvrait aussi aux télétravailleurs salariés. C’était alors l’occasion d’expliquer les raisons du célèbre retard français, notion prisée des journalistes mais qui commence à dater et qui n’a plus vraiment de signification avec les évolutions de la définition même du télétravail.

C’est d’ailleurs Maître Olivier FOURMANN (Avocat et spécialiste du droit du travail) qui, dans une brillante plaidoirie confirma aux participants que notre pays n’est absolument pas victime d’un vide juridique. Mais il tenta  aussi d’expliquer au représentant d’Accenture la limite juridique éventuelle d’un accord d’entreprise conçu sans concertation avec un juriste réellement spécialisé.

Mais comme le faisait remarquer Monsieur Gérard VALLET, le télétravail à domicile a aussi ses limites et la notion de télécentre doit venir renouveler l’offre faite aux employeurs.

Celle que présente alors Karine SABATIER, directrice de La Cantine numérique rennaise est parfaitement adaptée aux salariés des petites entreprises et aux télétravailleurs indépendants. Chacun aura compris avec ses propos que pour télétravailler il n’y a pas toujours systématiquement besoin d’attendre après les toutes dernières technologies. Seule une petite minorité en a vraiment besoin. Par contre, le bilan économique évoqué n’autorise pas d’imaginer qu’une telle structure puisse encore équilibrer son budget.

Enfin, c’est Jérôme BALLARIN, fondateur et président de l’observatoire de la parentalité en entreprise qui était invité à conclure cette réunion et qui n’a pas manqué de rappeler qu’un collaborateur efficace est d’abord un collaborateur non stressé.

(1) Association Nationale pour le Développement du Télétravail et de la Téléformation (fondée en 1994) www.andt.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article